contact@gis-religions.fr
04.26.07.66.29.

Actualités

 

Colloque international de la CIHEC

(Commission Internationale pour l’Histoire et l’Etude du Christianisme)

 Histoire religieuse et autres types d’histoire

Lyon, 11-13 juin 2019

  Université Lyon 3, 18 rue Chevreul

Mardi 11 juin

Salle 314

9h : Ouverture du colloque par Peter Wirtz (Vice-président recherche de l’Université Jean Moulin Lyon 3), Yves Krumenacker (Vice-président français de la CIHEC, Université Jean Moulin Lyon 3), Anders Jarlert (Président de la CIHEC, Lund University)

Histoire religieuse de la période communiste

9h30 : Vaida Kamuntavičienė (Vytautas Magnus University, Kaunas, Lituanie), « Microhistorical Approach to the Church History: Secret Life of the Sisters of St. Catherine in Soviet Lithuania in the Years 1949– 1988 »

10h : Gabriel Peter Hunčaga (Comenius University, Bratislava), « Religious History as “New” History in Post-Communist Historiography Following the Example of History of Religious Orders in the Middle Ages in Slovakia after 1989 »

10h30 : Petra Kuivala (University of Helsinki), « Catholicism and Religious Agency : New Perspectives to the Cuban Revolution »

11h : Discussions

Marges du christianisme

11h30 : Martin Nykvist (Lund University, Suède), « Esoteric Lutherans. How the Modern Spiritualist Movement Shaped the Church Sweden »

Histoire du sport et histoire religieuse

12h : Hugh McLeod (University of Birmingham), « Religious History and Sports History » 12h30 : Discussions

Salle 201 

Histoire transnationale, histoire globale et histoire religieuse

Salle 202

Histoire économique et histoire religieuse

14h : Paulo Fontes (Universidade Católica Portuguesa, Lisbonne), « Histoire religieuse et histoire globale au Portugal: un bilan des 30

dernières années »

14h : Marion Deschamp (Université de Lorraine),

« Profession : pasteur. Le nouveau clergé protestant entre vocation religieuse et statut

économique (St Empire, 1520-1550) »

14h30 : Riho Altnurme (University of Tartu, Estonie), « Transnational history as a tool for church history – uniting the histories of small

nation’s churches »

14h30 : Alexis Darchis (Université Lumière Lyon 2), « La restauration des fabriques : l’expérience des fabriques intérieures et extérieures (1803-

1809) »

15h : Claude Prudhomme (Université Lumière Lyon 2), « Réflexions à partir d’un itinéraire en histoire de

la diffusion du christianisme hors d’Europe »

15h : Discussions

15h30 : Hartmut Lehmann (Universität Kiel),

« Some of the problems in writing a Global History of Modern Christianity »

Histoire du livre et histoire religieuse

15h15 : Sophie Alix Capdeville (Université de Jyväskylä), « Histoire de la culture écrite saamie en Finlande à une époque charnière de la formation

de la Nation »

16h : Discussions

15h45 : Discussions

Histoire de la justice et histoire religieuse

Histoire numérique et histoire religieuse

16h45 : Anne Bonzon (Université Paris 8), « Le curé, instance de médiation pour les conflits du quotidien (XVIIe-XVIIIe siècles) »

16h15 : Katharina Kunter (Éditrice de “Global History of Christianity”), « A new methodological approach or just a useful tool? Church History and

Digital History »


17h10 : Isabelle Poutrin (Université de Reims Champagne-Ardenne), « La Rote romaine comme instance de médiation dans les affaires

matrimoniales et familiales (v. 1560-1650) »

16h45 : Bernard Hours (Université Jean Moulin Lyon 3), « A standard model for a prosopography of religious orders »

18h : Discussions

17h15 : Pierre Mesplé (Université Clermont Auvergne), « Histoire religieuse et musicologie, un dialogue fructueux : l’exemple du réseau

Muséfrem »

17h45 : Discussions

Mercredi 12 juin : Salle 314

Histoire des savoirs et histoire religieuse

9h : Martin Dutron et Jean-Pascal Gay (Université catholique de Louvain), « Une autre histoire de la théologie pour une autre histoire religieuse ? L’apport des sciences studies »

10h : Discussions

Histoire du genre et histoire religieuse

10h45 : João Luís Inglês Fontes (Nova University, Lisbonne) et Maria Filomena Andrade (Universidade Católica Portuguesa), « Within and outside the cloister: female religious experiences in medieval Lisbon. A contribution for the debate on the relation between gender and religious history »

11h15 : Myriam Deniel-Ternant (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), « Le genre ecclésiastique : sexualité et confusion des rôles d’un curé de Gentilly, Claude Rivot, au mitan du XVIIIe siècle »

11h45 : Sini Mikkola (University of Helsinki), « Gender Sensitive Approach Meets Reformation Historical Research: A Case Study from the Finnish Context »

12h15: Discussions

14h : Kristien Suenens (Katholieke Universiteit Leuven), « Des fondatrices religieuses ‘à double voix’ dans la Belgique du XIXe siècle. Histoire de religion – action et passion féminine – tensions de genre »

14h30 : Anders Jarlert (Lund University, Suède), « Women in revival movements in interaction between social and spiritual positions »

15 : Maria Petrova (St. Petersburg State University, Russie), « Feminist online groups versus Orthodox traditional values: a netnographic study of contradictory views on gender practices in contemporary Russia » 15h30 : Alexander Maurits (Lund University, Suède), « At his side – the changing role of the pastor’s wife during the course of the twentieth century »

16h : Discussions

17h15 : Bureau de la CIHEC

Jeudi 13 juin

Excursion : Ars, Châtillon-sur-Chalaronne, Brou (réservé aux participants du colloque et aux membres de la CIHEC)

LOgo cihec 1logo Lahralogo lyon3ste protestantismelogo lyon2logo labexlogo GISlogo SHRDLOGO CNRS 2019 RVB

Avec le soutien de l’Association Française d’Histoire Religieuse Contemporaine, du Groupe d’Histoire religieuse.
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Colloque international de la CIHEC.pdf)Colloque international de la CIHEC.pdf325 Ko

L'ENSEIGNEMENT DU FAIT RELIGIEUX ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES

AFFICHE3                              

    14 mai 2019

9h30-17h

     Maison Internationale des Langues et des Cultures (MILC)

 Amphithéâtre

 35 rue Raulin - 69007 Lyon

 

 

Depuis quelques années, le fait religieux est devenu un sujet de débats passionnés et de vives discussions. Les conditions mêmes de ces échanges peuvent cependant poser problème. Trop souvent les a priori et les idées fausses estompent les réalités et la réflexion.

Pour le monde universitaire les enjeux sont doubles :

  • Faire entendre la voix de la recherche dans un monde pressé et avide d’images
  • Former les étudiants à des questions d’actualité sans trahir les spécificités de la recherche et de l’expertise scientifique

Un des moyens pour relever ces défis est de recourir à ce qu’on peut, rapidement, nommer les « nouvelles technologies ». Ce sont des films et autres réalisations médiatiques. Mais aussi le recours aux ressources de l’internet, en particulier avec les webdocumentaires.

Cette journée propose donc de découvrir les diverses facettes des questions liées aux religions :

  • Les dévotions
  • La radicalisation
  • La violence

Pour cela, elle propose une sélection de films et de webdocumentaires. Autant de ressources mises à disposition des étudiants et du public

 

PROGRAMME

9h30-12h30 - MILC AMPHITHEATRE

9h30 : Cartographier des controverses, entre sciences, croyances et laïcité avec Benoit Urgelli (Lyon)

10h : Les philosophes et la Bible à l’âge classique avec Pierre-François Moreau et Raphaële Andrault (Lyon)

10h30 : Guerres et miracles avec Philippe Desmette (Bruxelles)

11h : Sainte Anne, protectrice des pêcheurs et femmes de marin en Bretagne avec Corinne Fortier (CNRS)

11h30 : Superstition avec Philippe Martin (Lyon)

 

14h-17h - MILC - AMPHITHEATRE

14h. : Le cloître et la prison. Les espaces de l’enfermement avec Elisabeth Lusset (CNRS)

14h30 : Coran 12-21, vers une première mise en ligne avec Tristan Vigliano (Lyon 2)

15h00 : Recherche et enseignement à l’université de Lausanne avec Christian Grosse (Lausanne)

 15h30 : Les voix de Maisonneuve avec Frédéric Dejean (Montréal)

16h00 : La communauté thématique. Histoire Euro-Méditerranéenne (HEMED). Des ressources éducatives libres en ligne en histoire comparée des religions avec Vincent Vilmain (Le Mans)

 

 

 Organisation :

Frédéric Dejean (UQAM)

Philippe Martin (Lyon 2)

Renseignements :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

logo labexlogo GISlogo ISERLlogo uqam

 

Les  Bobines du Sacré 2019 : du 19 au 30 mars
 
Bobines2019 AFFICHE LD WEB FINAL

Dans nos sociétés actuelles, les religions prennent une importance toujours accrue. Sont-elles des facteurs de division ou de rapprochement ?
Favorisent-elles le communautarisme ou le vivre ensemble ?

Pour répondre à ces questions, l’ISERL organise le Festival les Bobines du Sacré du 19 au 30 mars 2018.

Toutes les projections se font en présence de réalisateurs, de professionnels du cinéma, de spécialistes des sciences du religieux ou d’universitaires.

 Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04.26.31.87.98.

Programme à télécharger

 

Rubrique dédiée, Site ISERL.FR

 

 

  • LE 20 MARS 2019
  • CONFERENCES RELIGION ET POLITIQUE
  • Dans un monde sans repères alors que tout change, dans une société où les biens matériels priment trop souvent sur les valeurs spirituelles, dans des communautés humaines où la solidarité et la fraternité sont remplacées par de lourds appareils d'assistance, dans des territoires où les fractures sont de plus en plus visibles, face au désenchantement des citoyens à l'égard des dirigeants, les religions ont-elles un message pour le débat politique qui peut contribuer aujourd'hui au mieux vivre ensemble ?

    Sans doute ne le pourront-elles qu'en retournant aux racines de leur enseignement. C'est dans cet esprit que la Commission de l'Action Sociale, Politique et Économique de l'UEPAL (CASPE) a demandé à quatre théologiens d'analyser ce que disent les textes fondateurs des principales religions sur le pouvoir dans la cité (la politique) et le rôle des croyants.

    De janvier à avril 2019, le président Michel Deneken, le Doyen Rémi Gounelle, MM. Aaron Eliacheff et Yannis Mahil exposeront cette problématique pour les principales religions monothéistes  catholicisme, protestantisme, judaïsme, islam.

    ATTENTION! L'ORDRE DES INTERVENANTS A ETE MODIFIE comme suit...

  • religion et politique jpeg

    • calendrier 
    • 30 janvier avec Michel Deneken, Président de l'Université de Strasbourg;
    • 27 février avec Aaron Eliacheff, rabbin;
    • 20 mars avec Rémi Gounelle, Doyen de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg;
    • 10 avril avec Yannis Mahil, islamologue.

    Les conférences auront lieux les mercredis de 18h30 à 20h au siège de l'UEPAL (salle Koch).

     

  • Renseignements: Fabienne Rubach, Présidente de la CASPE, par mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (religion et politique.png)religion et politique.png29 Ko

Cycle « Les monothéismes et le jeûne »

Le programme collectif du LEM consacré à la pratique du jeûne dans les monothéismes entend aborder dans une perspective comparatiste la question de la permanence d’un geste pénitentiel qui remonte aux origines du judaïsme, du christianisme et de l’islam. En christianisme, les scolastiques du Moyen Âge ont distingué entre le jeûne naturel, ieiunium naturale, qui consiste dans la privation totale de nourriture et de boisson et dont l’exigence s’impose aux fidèles, à partir de minuit les jours où ils doivent communier, le jeûne moral et philosophique, ieiunium morale et philosophicum, qui implique une abstinence alimentaire pour assurer la santé du corps et de l’esprit, le jeûne ecclésiastique, ieiunium ecclesiasticum, dont le respect amène le chrétien à se priver de manger et de boire pour satisfaire à ses péchés et refréner ses passions, et enfin le jeûne métaphoriquement et improprement dit “pour évoquer la maîtrise de ses appétits vicieux”. L’ensemble des fidèles sont astreints, d’une astreinte de précepte, à jeûner périodiquement, mais les réguliers, sur qui l’autorité normative de l’Église se fait plus particulièrement sentir, sont plus lourdement soumis à une discipline alimentaire qui devient au lendemain du concile de Trente une composante caractéristique de la culture confessionnelle propre au catholicisme. Le jeûne et l’abstinence sont un point d’observation assurément très précieux pour saisir l’ampleur et le rythme du mouvement par lequel les sociétés occidentales se sont progressivement déprises de leur conformation chrétienne. À partir des réflexions qu’offrent les cas du christianisme, puis du catholicisme moderne, l’objectif du présent programme collectif sera de replacer la pratique du jeûne au sein du phénomène monothéiste et de l’envisager dans tous ses aspects, ecclésial, naturel, philosophique, collectif, individuel et mystique.

 

 
• 8 novembre 2018 :
Joëlle Allouche : « Les jeûnes dans le judaïsme et leur signification. »
Danièle Iancu-Agou : « Le jeûne dans le judaïsme. Traces dans la documentation
notariée de la Provence médiévale». »
 
• 6 décembre 2018 :
Brigitte Tambrun : « Le pain de la Trappe. : le jeûne selon Rancé. »
Alessandra Pozzo : « Le jeûne et ses imaginaires. Archétypes et critères pour
la classification d’une pratique. »
 
• 7 février 2019 :
Vincent Goossaert : « Catégories et concepts chinois du jeûne : une introduction.
Gilbert Dahan : « Réflexions sur le jeûne dans l’exégèse chrétienne de la
Bible au Moyen Âge. »
 
• 14 mars 2019 :
Rainer Brunner : « Entre devoir religieux, repère d’identité et facteur économique
: quelques observations autour du jeûne dans l’Islam moderne. »
Hocine Benkeira : « Le jeûne du Ramadân et la construction de la Communauté
des fidèles. »
 
• 16 mai 2019 :
Michel-Yves Perrin : « La querelle du chocolat, xviie-xviiie siècles »
Marie-Odile Boulnois : « Pourquoi Jésus a-t-il jeûné ? L’interprétation de Mt                                              
4, 2 et Lc 4, 2 chez les Pères grecs. »
 
• 13 juin 2019 :
Pierluigi Piovanelli : « “Les invités à un mariage peuvent-ils jeûner pendant                              
que le marié est avec eux ?” (Marc 2,19 par.). Le dépassement du jeûne                                   
expiatoire dans le mouvement de Jésus à ses débuts » – Stéphane
Stéphane Toussaint : « Pourquoi Ficin a-t-il paraphrasé le De abstinentia ab
esu animalium de Porphyre ? »

Les conférences se tiennent le jeudi, à partir de 14 h, dans le bâtiment du LEM, 7, rue Guy Môquet, à Villejuif

(Campus CNRS, bâtiment C), métro Villejuif-Paul Vaillant Couturier.

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (JeudisduLEM2019_.pdf)JeudisduLEM2019_.pdf149 Ko

Affiche JE Epire Temps et temporalites 22 mars 2019

Responsables : Christophe Batsch (CECILLE, UdL) et Stéphane Benoist (HALMA, UdL)

Matinée (9h30-12h30)

9h30 — Accueil et propos introductifs

9h45 — Matinée animée par Christophe Batsch (CECILLE, UdL) :

Mesure du temps et approche calendaire dans les mondes antiques oriental et gréco-romain

Bertrand Lafont (CNRS), « Mesurer le temps au pays de Sumer au IIIe millénaire av. notre ère »

Ilaria Bultrighini (Post-Doctoral Research Fellow, « The Sanctuary Project », Institute of Classical Studies, Londres), « Measuring time in the Roman Empire: the seven-day week »

Discussion sur les suites du programme interlaboratoires d’étude des religions (Epire et GIS)

Après-midi (14h-17h)

14h — Après-midi animée par Marie-Odile Bruhat (HALMA, UdL) :

Temps, temporalité, approches calendaire et politique dans le monde romain impérial 

Stéphane Benoist (HALMA, UdL), « Le temps, instrument du politique ? L’approche romaine du calendrier (fasti et feriale), de la République à l’Empire »

Dominic Moreau (HALMA, UdL), « Les calendriers du Chronographe de 354 et de Polemius Silvius : entre temps païen et temps chrétien »

Table ronde conclusive sur le thème d’étude : « Temps et temporalités, fêtes et calendriers »

 


MESHS | Salle 1 | 2, rue des Canonniers, Lille

 

 
 
image intro
 
Journée d’études organisée par l’IESR-EPHE le 12 mars 2019
 
Cette journée n’a pas principalement pour objet de reprendre la question de la signification de l’enseignement des faits religieux comme politique publique d’éducation, en lien avec celle de la laïcité scolaire.
 
Elle a pour objet de faire un point actualisé sur la présence des faits religieux (en lien avec le judaïsme, le christianisme, l’islam, les religions de l’Inde) dans les programmes de la rentrée 2019, depuis l’école élémentaire jusqu’à la terminale.
 
Nous nous concentrerons sur les programmes d’histoire et géographie. Il y aura donc une partie descriptive et des exemples de mises en oeuvre pédagogiques qui sont de nature à indiquer des directions de travail immédiatement utilespour les formateurs et les professeurs de l’Éducation nationale 
 
logo iesr

Déroulement

9h Accueil

9h30 Ouverture, Didier Leschi, Président du Conseil de direction de l’IESR

9h45 Introduction, Dominique Schnapper, Présidente du Conseil des sages de la laïcité 10h15 Enseigner l’histoire du judaïsme à l’école, Stéphanie Laithier, historienne, IESR

11h Pause

11h15 Enseigner l’histoire du christianisme à l’école, Renaud Rochette, historien, IESR 12h Enseigner l’histoire de l’islam à l’école,Jamal Ahbab, historien, IESR

12h45 Déjeuner

14h Enseigner les religions de l’Inde à  l’école, Louis Hourmant, sociologue des religions, IESR

14h45 Enseigner les faits religieux en passant par les œuvres, Isabelle Saint-Martin, historienne de l’art, EPHE

15h30 Synthèse et conclusions, Philippe Gaudin, directeur de l’IESR

16h15 Fin des travaux

 
 
image PSL
Où ? INHA (salle Vasari), 2 rue Vivienne, 75002 Paris 
                                        
Pour s’inscrire
 
___________________________
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (IESR-Programmes-12032019.pdf)IESR-Programmes-12032019.pdf686 Ko

Sous la direction de Irene Becci, Christophe Monnot et Olivier Voirol

PLURALISME ET RECONNAISSANCE

Face à la diversité religieuse

 

Cet ouvrage décrit les enjeux de reconnaissance autour de la diversité religieuse en termes relationnels, d’espace public urbain, de débat public, de visibilité publique et de reconnaissance sociale et juridique. Il incite à penser la situation contemporaine des sociétés plurielles à la croisée de l’empirique et du normatif. Il revient aux fondements de l’approche de la régulation, posés par la philosophie de la tolérance, pour investiguer la réflexion en termes de reconnaissance.

Avec le soutien de l’université de Lausanne, département interfacultaire d’histoire et de sciences des religions, Fonds d’aide à la publication, Faculté de théologie et de sciences des religions et Faculté des sciences sociales et politiques.

 

PluralismeEtReconnaissance COUV Light 1 JPEG

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (BdC Pluralisme et reconnaissance.pdf)BdC Pluralisme et reconnaissance.pdf130 Ko

Sous-catégories