contact@gis-religions.fr
04.26.07.66.29.

Les laboratoires

ANHIMA
ANHIMA

Anthropologie et histoire des mondes antiques

CECILLE
CECILLE

Centre d’études en civilisations, langues et lettres étrangères

CERI
CERI

Centre de recherches internationales

CERMOM
CERMOM

Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée

CESOR
CESOR

Centre d'études en sciences sociales du religieux

CRHIDI
CRHIDI

Centre de Recherches en Histoire du Droit et des Institutions
Groupe d'histoire religieuse

CRULH
CRULH

Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire

DRES
DRES

Droit, Religion, Entreprise et Société

EA 4378
EA 4378

EA 4378 - Théologie Protestante

FTSR (Unil)
FTSR (Unil)

Faculté de Théologie et de Sciences des Religions (Université de Lausanne)

GIS MOMM
GIS MOMM

GIS Moyen-Orient et mondes musulmans

GSRL
GSRL

Groupe Sociétés, Religions, Laïcités

HALMA
HALMA

Histoire, Archéologie et Littérature des Mondes Anciens

HISMOA
HISMOA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

IHRIM
IHRIM

Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités

IRHIS
IRHIS

Institut de Recherches Historiques du Septentrion

LabEx RESMED
LabEx RESMED

LabEx Religions et sociétés en Méditerranée

LARHRA
LARHRA

Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes

LAS
LAS

Laboratoire d'Anthropologie Sociale

LEM
LEM

Laboratoire d’Études sur les Monothéismes

LISST
LISST

Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires

UCL (Belgique)
UCL (Belgique)

Université catholique de Louvain (Belgique)

TEMOS
TEMOS

Temps, Mondes, Sociétés

Triangle
Triangle

UMR 5206 Triangle - Action, discours, pensée politique et économique

UQAM
UQAM

Département de sciences des religions
UQAM

La fracture religieuse au XIXe siècle dans les cantons protestants de Suisse romande: causes et effets religieux, politiques, culturels et sociauLa fracture religieuse au XIXe siècle dans les cantons protestants de Suisse romande :
causes et effets religieux, politiques, culturels et sociaux

Jeudi 7 et vendredi 8 mars 2019
Université de Lausanne,Bâtiment l’Amphipole, salle 318
ENTRÉE LIBRE

Un colloque co-organisé par l'université de Genève et l'université de Lausanne

Présentation

Au XIXe siècle, l’identité cantonale en Suisse est confes-sionnelle et la régulation religieuse, une prérogative de l’Etat. C’est pourquoi Genève, Neuchâtel et Vaud peuvent être définis comme des cantons « protestants ». Considérées comme « nationales », les Eglises réformées ont bénéficié durant le siècle d’un statut d’appareil idéologique d’Etat et le protestantisme a continué de façonner la culture populaire aussi bien que celle des élites, comme cela avait été le cas depuis « le temps des Réformes ». La place centrale occupée par ces Eglises a défini l’ensemble des acteurs des champs religieux cantonaux, dont le déploiement correspond à un rythme historique propre à chacun. L’encadrement religieux de la « nation » qu’elles assumèrent est encore peu étudié, et encore moins de manière comparée. Plus encore, on méconnait l’approche comparée de « la fracture religieuse » qui se manifesta entre dissidents et « nationaux » au milieu du siècle (Vaud 1847, Genève 1831-1849, Neuchâtel 1874) et les effets sociaux qui en découlèrent. Plus largement, le silence est presque total pour ce qui concerne l’histoire institutionnelle des Eglises d’Etat et celle des rapports qu’elles entretinrent au politique, à la société, à la culture durant la période contemporaine. Ce colloque étudiera le moment de rupture des champs religieux cantonaux au XIXe siècle, dans leur rapport au politique en particulier, et les effets sociaux et culturels immédiats qui en découlèrent. La fracture intra-confessionnelle au sein du protestantisme qui intervient au milieu du XIXe siècle, avec l’émergence d’Eglises « évan-géliques libres », paraît déterminante. Elle constitue un premier seuil de sécularisation-laïcisation, dont la teneur sera évaluée.

Programme complet en pièce jointe

INSTITUT D’HISTOIRE ET ANTHROPOLOGIE DES RELIGIONS
Université de Lausanne | Bâtiment Anthropole | CH-1015 Lausanne
Tél. ++41 (0)21 692 27 00 | www.unil.ch/ftsr | contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.