contact@gis-religions.fr
04.26.07.66.29.

Les laboratoires

Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (LEM)

Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (LEM)

UMR 8584
EPHE, CNRS, Paris IV, Université Jean Monnet de Saint-Étienne
Adresse : LEM - 7 rue Guy Môquet, Bât. C, Aile sud (R-d-C), 94801 Villejuif cedex - France
Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (réf. administratif)
Téléphone : 01.49.58.36.07.
Site Internet : http://lem.vjf.cnrs.fr

Directeur du Laboratoire :
Sylvio DE FRANCESCHI
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Directeur-adjoint en charge des relations avec le GIS :
Daniel-Odon HUREL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Périodes

Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes

 Zones géographiques

Europe, Méditerranée

Disciplines

Philologie, Histoire, Philosophie

  • Présentation

    Le Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (LEM) est un laboratoire généraliste de sciences religieuses, le principal en France à étudier de manière scientifique, historique et non confessante, les textes et les doctrines des traditions religieuses européennes et méditerranéennes.

    C’est une unité mixte de recherches, sous la tutelle principale de l’École Pratique des Hautes Études, mais aussi, secondairement, de l’Université de Paris IV Sorbonne (pour l’Institut d’études augustiniennes [IEA]) et de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne (pour le Centre européen de recherche sur les congrégations et les ordres religieux [CERCOR]).

    Le Laboratoire d’Études sur les Monothéismes étudie les trois grands monothéismes au sens large. Son objet inclut, outre le judaïsme, le christianisme et l’islam, le monothéisme philosophique païen, donc une bonne part de la philosophie antique. Il comprend également l’étude de la gnose, du manichéisme et de certaines formes de dissidence religieuse. Ses intérêts se portent notamment sur la confrontation entre les rationalités religieuses et la rationalité philosophique, et par conséquent sur l’étude scientifique des grandes théologies et de la religion savante. Ses limites temporelles sont un peu effrangées, mais elles commencent avec la constitution des grands canons des Écritures et vont jusqu’à leur réception à l’époque moderne.

    Du point de vue méthodologique, le Laboratoire d’Études sur les Monothéismes est par nature un laboratoire pluridisciplinaire. Les disciplines représentées vont de l’établissement philologique et de l’édition de textes, jusqu’à l’interprétation philosophique, en passant par toutes les strates de la réception historique et de l’interprétation doctrinale. C’est pourquoi on y trouve des philologues, des historiens et des philosophes.